Poésie / Littérature / Photographie                                                            Catherine Ferrari

Poésie / Littérature / Photographie                                                            Catherine Ferrari

29 juillet 2018

 

Je pourrais dessiner encore quelques petits mirages à mon âme

Et rester ainsi dressée à sa proue,

 

Mais d’autres horizons se penchent et titubent,

D’anciennes litanies frémissent humblement à l’aube

Tandis que s’ouvrent mes yeux en sursaut.

 

Je jette comme je couche à tes eaux amères mes mots transis et fouettés par la tempête,

Ce présent n’est pas mien,

Du bout des doigts, je fais tomber la cendre qui refleurissait en offenses sur l’airain.