Poésie / Littérature / Photographie                                                            Catherine Ferrari

Poésie / Littérature / Photographie                                                            Catherine Ferrari

5 janvier 2019

 

Toi qui passas le long de ma vie les yeux clos

Animant les soirs d’une terre exilée

 

Mes vers ont gardé tes chaleurs dans ce pays perdu

Et perdue à cela, j’écris des mots, des bruits

- à n’ouvrir qu’après la mort ! -

 

Quelquefois je rencontre cette forme

À l’heure travestie du jour

 

Et ses chaines pendent à ses mains

Enfantant d’anciennes romances

 

Où en secret, fredonnent les nourrices, les nourrices du temps.