Poésie / Littérature / Photographie                                                            Catherine Ferrari

Poésie / Littérature / Photographie                                                            Catherine Ferrari

20 février 2019

 

Les dieux sont morts dans la sève,

La sève de ma couche où je sens mes artères battre

Pareilles à l’éther enivrant qu’aspirent les vents.

 

Comment prendre congé d’une révolte enflammée ?

Tout deviendra légende au verbe du poète,

Poète d’un monde en sang,

Poète des lacs sombres et chiens en chasse.

 

Mon corps gît entre deux cultes,

Le souffle des ombres m’a portée jusque-là

Et ta promesse, Mère Divine,

N’a jamais été aussi belle qu’à sa brisure.